Tchak – la revue paysanne et citoyenne qui tranche

est un média d’enquête et de décryptage. il s’adresse aux mangeur·euse·s qui veulent se reconnecter avec le monde paysan. Tous les trois mois, 112 pages sur les dessous de notre alimentation. enquêtes, décryptages, reportages et débat.
  • Paysanne, parce que Tchak raconte les paysan·ne·s, les artisan·e·s, les petits distributeurs, les coopératives, les magasins à la ferme… Des gens qui recréent des prix justes, des filières, de la diversité, de la solidarité, de l’inclusivité et de la démocratie alimentaire. Au Nord et au Sud.

  • Citoyenne, parce que Tchak s’inscrit dans un autre modèle, plus horizontal que vertical : celui de des coopératives, de l’entrepreneuriat participatif, de l’économie sociale. Un modèle qui vise à rencontrer les besoins de la société, pas la recherche de profits. Et qui recrée de l’autonomie et de la liberté.

  • Qui tranche, parce que Tchak dénonce les méfaits et le greenwashing des multinationales de l’agroalimentaire. Et parce qu’elle se veut positive malgré un climat anxiogène. Nos portraits et nos reportages parlent de ceux et celles qui refusent le formatage, de ceux et celles qui construisent déjà un monde plus robuste et porteur d’espoir. En savoir +
JE M’ABONNE

Nouveau (été 24)
Tchak – numéro 18

Wallonie : le retour du grand méchant loup?

Pourquoi ce média ?

S’alimenter… Un besoin primaire indispensable à la vie depuis la nuit des temps.

S’alimenter, sainement et durablement…  la base qui nous permet de vivre en bonne santé longtemps ; et qui, surtout, fait de nous des êtres humains, pas de simples consommateurs et consommatrices. Le savoir n’empêche pourtant pas l’inertie donc le pire. Nous sommes assis sur une bombe à retardement. Son nom de code : la malbouffe. Ravages assurés sur notre santé, notre économie, notre environnement. 

Alors ? Comment se reconnecter à notre alimentation ?  Peut-être en prenant conscience que se nourrir est bien plus qu’un besoin vital. Ce sont des sensations, des émotions, du plaisir partagé ; de la solidarité avec le monde paysan, avec des personnes en situation de précarité, avec d’autres régions. C’est aussi reconstruire des territoires et de la démocratie directe.

Tout ceci pour dire que si tenter de manger mieux chacun chez soi est un bon point de départ, cela ne suffit pas. C’est pour cela que Tchak – la revue paysanne et citoyenne qui tranche a vu le jour. Grâce à nos enquêtes, nos décryptages, nos reportages, vous allez pouvoir mieux nourrir votre estomac et votre réflexion.

Mieux comprendre, aussi, quels sont les défis à résoudre collectivement.

Neuf bonnes raisons de vous abonner

Vous consacrez 15% de votre budget mensuel à l’alimentation. Par ce biais, vous pouvez être acteur d’une transition alimentaire solidaire envers les paysan·ne·s, les artisane·s ou les plus démunie·s, ou encore respectueuse de votre santé et de l’environnement. Encore faut-il pouvoir en capter les multiples et complexes facettes. En ce sens, Tchak est une boîte à outils qui accompagne la prise de conscience. Ses journalistes qui prennent le temps de creuser, de diversifier, de singulariser.

Mano Halin, d’Ô Pain Nomade.© Philippe Lavandy

Appréhender les multiples et complexes facettes de nos circuits alimentaires en un seul numéro est impossible. Pour découvrir les acteurs, les filières, les systèmes, il faut se donner du temps. Celui de lire, de découvrir, de réfléchir, de débattre. Se donner rendez-vous régulièrement est donc le meilleur moyen pour appréhender des modèles en évolution continue et en cerner les impacts sur notre société, notre environnement, notre économie, notre santé.

Chez Tchak, nous sommes conscient.es qu’il n’y a pas une, mais des agricultures. Et qu’il est important de les raconter tout en nuance. C’est pourquoi, on pose les enjeux agricoles, paysans et alimentaires dans leur complexité, en évitant la glorification et le dénigrement du milieu. Une analyse indispensable pour ne pas tomber dans la caricature. Pour y arriver, nos journalistes construisent leurs articles au départ du terrain et multiplient les témoignages.

Investir dans notre / votre coopérative de presse, c’est participer au développement et à la viabilité d’un média basé sur l’économie sociale, celle qui place l’humain avant le profit. C’est aussi devenir citoyen· ne entrepreneur·euse. À la clé, la pérennité des ressources indispensables à l’indépendance et à la qualité journalistique de Tchak (voir infos ici). Et ça, c’est tout de même formidable.

Supporter la pluralité de la presse, c’est important sur le plan démocratique et sociétal. Dans un environnement économique où la concentration des grands médias prévaut, et où le pouvoir des GAFAM se renforce, cette pluralité permet de multiplier les visages, les témoignages, les débats dans les médias. Une diversité-miroir qui renforce la représentation citoyenne et qui ne peut qu’aider à restaurer la confiance entre ceux-ci et le journalisme.

En vous abonnant, vous allez retrouver un plaisir un peu particulier: celui de recevoir, tous les trois mois, une revue papier dans votre boîte aux lettres. Celui de la découvrir au fil des jours sans vous presser ; celui de pouvoir l’emporter dans le train, le bus, une salle d’attente; celui de fuir le tintamarre, de vous immerger sans être distrait ou stressé par des notifications, des vibrations, des appels ; celui de lire, inversement proportionnel au temps perdu à scroller.

En lisant notre revue, vous allez pouvoir vous forger des opinions en toute liberté et avec des arguments étayés. Nous ne sommes pas là pour vous fourguer du prêt-à-penser. Nous donnons la parole à tout le monde, même si nous veillons à recontextualiser le positionnement et les propos de nos interlocuteurs et interlocutrices. Nos articles, dossiers, enquêtes questionnent les modèles qui émergent et ceux qui restent à construire avec esprit critique. Une diversité de perspectives qui va aiguiser votre libre arbitre. Et ça, ça vous sera utile partout dans la vie.

Vous êtes prof ? Vous êtes engagé.e dans une association d’éducation permanente ? Vous travaillez dans le secteur alimentaire ? Grâce à nos dossiers fouillés, vous pourrez décrypter avec vos élèves, vos bénéficiaires, vos client·es le greenwashing des multinationales de l’industrie agroalimentaire et les dérives et les coûts réels de la malbouffe. Ou encore les faire réfléchir à de nombreux enjeux, au départ d’infos ancrées dans un terrain agricole local. Vous pourrez aussi construire des animations solides en identifiant les points sur lesquels les débats sociétaux doivent avancer.

On suit chacun son étoile. Ses étoiles. Chez Tchak, nos stars, ce sont les paysan·ne·s, les agriculteur·rice·s et les artisan·e·s. Ceux et celles dont nous vous parlons à tout bout de champ. Celles et ceux qui nous dessinent un horizon plus étoilé, plus solidaire, plus résilient. Chouette : chez Tchak, chaque abonnement souscrit comprend une visite de ferme accompagné·e de vos proches. Cette offre est également valable pour les abonnements cadeau ou pour les lecteur·rice·s qui se réabonnent. Ces visites ont lieu une fois par mois. Voir le programme

JE M’ABONNE

Non à la désinformation, oui à la déontologie

/