Numéro 2

16,00

Tchak! le numéro 2, sorti en juin 2020. Notre enquête sur les pesticides en Wallonie et des articles sur la ferme Pessleux qui n’existe pas, les défis de l’abattage à la ferme, la liste des biscuits à éviter, 15 pages sur les news des Régions et bien d’autres!

UGS : N-2- Catégorie :

Description

À la Une, notre enquête “Pesticides – Il était une fois en Wallonie”. Quarante pages pour raconter comment les compagnies phytosanitaires arrivent encore à atteindre leur cible. Au fil des chapitres, cette évidence : les agriculteurs wallons sont seuls face à la problématique. 

Voici les éléments clés de cette enquête :

  1. La Belgique reste un des plus gros consommateurs de pesticides en Europe. En Wallonie, ce sont les fruits et les pommes de terre qui sont les plus traitées.
  2. Le Programme wallon de réduction des pesticides est un échec (volet agricole) ; même chose pour la phytolicence. Administration wallonne et associations sont, elles, débordées.
  3. Le conseil indépendant n’existe quasi pas. Les agriculteurs n’ont d’autre choix que d’écouter les délégués commerciaux qui sillonnent le terrain.
  4. Les agriculteurs innovants ne sont pas entendus par les chercheurs, les académies et les institutions, qui font corps avec le système dominant.
  5. Les modes d’emploi des différents produits sont hyper complexes, leur respect est très peu contrôlé dans les champs.

Au sommaire, encore, de ce deuxième numéro de Tchak! :

  • Etablissement Pessleux : la ferme qui n’existait pas
  • Circuit court et Covid-19 : après le succès, les défis!
  • Abattage à la ferme : éleveurs et consommateurs attendent le go.
  • Prince, Oreo, Cha-Cha, etc : une longue liste de biscuits à éviter

Et aussi : quinze pages sur l’actualité ultra-positive des régions en matière de nouveaux producteurs et d’artisans-transformateurs, de créations de magasins coopératifs ou à la ferme, etc.

Pour rappel, Tchak! est une vraie revue d’information. Elle s’adresse aux producteurs, aux artisans-transformateurs, aux consommateurs. Elle parle d’agriculture paysanne, d’agroécologie et des nouveaux modèles de production, de distribution et de consommation (circuits courts, magasins à la ferme, etc.). Elle questionne les pratiques de l’industrie agro-alimentaire et de la grande distribution.

Vous aimerez peut-être aussi…