© Philippe Lavandy

Tchak! | Les partenaires fondateurs

Organisations paysannes, coopératives de distribution en circuit court, fédérations d’éleveurs et d’agriculteurs, ONG de coopération au développement, centre de recherches, agences conseil en économie sociale, acteurs de la lutte contre la pauvreté…  

Y’a du beau monde autour du berceau de Tchak!, la revue paysanne et citoyenne qui tranche. Du genre à réfléchir, questionner, bousculer. Tout bénéfice pour le projet en terme de ressources et d’expertise, d’autant que les intérêts particuliers ont été rangés au placard. 

La preuve ? Ces 20 organisations partenaires se sont engagées à défendre une charte éditoriale ancrant le projet dans une éthique journalistique vis-à-vis des lecteurs, des acteurs du secteur, des experts et du monde politique. 

Cette charte est devenue le ciment du projet, d’autant qu’elle met en avant ses valeurs : la proximité, la solidarité et la justice sociale, avec une attention plus particulière aux publics plus vulnérables. Mais aussi la rigueur et l’esprit critique.

Un membre de chaque partenaire siège au comité d’orientation et certains siègent au comité de rédaction.

Voici la liste de ces partenaires fondateurs…

Collectif 5C

Le Collectif 5C, pour Collectif des coopératives citoyennes pour les circuits courts, rassemble 25 coopératives membres, plus de 2000 coopérateurs et de 1000 bénévoles. Il vise prioritairement à renforcer les coopératives de commercialisation en circuit court et les producteurs qui en sont membres via :

  • L’échange de savoir-faire pour améliorer les stratégies, les outils d’organisation et de communication que chacun pourra ensuite appliquer sur son territoire.
  • La mise en place de coopérations concrètes autour de projets impliquant plusieurs coopératives établies sur différents territoires pour réaliser des économies d’échelle.

FUGEA

La FUGEA, pour Fédération unie de groupements d’éleveurs et d’agriculteurs, est un syndicat agricole et un mouvement paysan qui développe et soutient une agriculture durable multifonctionnelle. Elle accepte tout agriculteur (qu’il soit issu de l’agriculture conventionnelle, biologique) qui respecte sa charte.

Cette charte est basée sur plusieurs principes, dont notamment l’engagement à défendre :

  • Une activité rémunératrice et créatrice d’emploi
  • Une autonomie globale au sein de la ferme afin de rendre les agriculteurs le plus indépendants possible des systèmes agro-industriels
  • Une agriculture paysanne respectueuse des ressources, de la biodiversité, de la santé humaine et du bien-être animal

MAP – EPI

Le MAP – EPI, pour Mouvement d’action paysanne et Ecole paysanne indépendante – défendent une agriculture paysanne s’inscrivant dans les critères de durabilité, de respect de l’environnement, de conservation du tissu social et d’un retour à une souveraineté alimentaire.

Au quotidien, MAP et EPI organisent des formations (administration, comptabilité, terrain), développent des plaidoyers, font connaître le contenu et la spécificité de l’agriculture paysanne et de la profession de paysan. Et travaillent à unir les paysanNEs, les producteurs ruraux et agricoles, les artisans dans une action commune pour un développement solidaire.

Coopérative Paysans -artisans (Namur)

Paysans-Artisans est une coopérative à finalité sociale active dans la région de Namur. Son activité économique est centrée sur la commercialisation de produits alimentaires artisanaux et locaux via un magasin en ligne, des points de vente et de ralliement ainsi que des restaurants.

A l’automne 2019, elle démarrera également la construction d’un complexe qui abritera la « Fabrique Circuit Court » (petit abattoir, légumerie, bocalerie, centre logistique, etc)

À côté de cette activité économique, Paysans-Artisans se définit comme un mouvement citoyen qui rassemble des agriculteurs, des artisans-transformateurs et des consommateurs autour d’une vision partagée de l’agriculture et de l’alimentation, via son université populaire.

Réseau solidairement (Bertrix)

Situé en province de Luxembourg, le Réseau Solidairement réunit producteurs et artisans transformateurs locaux, épiceries indépendantes de proximité, restaurateurs, groupements d’achats et consommateurs. Il a pour objectifs de :

  • Soutenir l’agriculture paysanne
  • Promouvoir le commerce et service de proximité indépendant
  • Conscientiser à une alimentation locale, artisanale et saisonnière
  • Fédérer producteurs et commerçants autour d’un système leur permettant de se réapproprier leurs circuits de distribution/commercialisation.

Vervîcoop (Verviers)

Vervîcoop est un « super » marché coopératif (Verviers) créé pour offrir à tout citoyen l’accès à une alimentation responsable, locale et durable. Pour en profiter, il suffit de devenir coopérateur et de participer à son fonctionnement (3 heures consécutives toutes les 4 semaines à des postes de caissier.ière, logisticien.ne, réassortisseur.euse, etc). La coopérative compte plus de 400 membres à ce jour.

La coopérative organise aussi un certain nombre d’activités, d’ateliers, de balades découvertes autour de la thématique.

CoopESEM (Entre-Sambre-et-Meuse)

CoopESEM est une coopérative citoyenne regroupant des producteurs et des consommateurs de Florennes, Gerpinnes, Walcourt, Cerfontaine, Mettet, Philippeville, Doische, Viroinval, Couvin et Ham/Heure/Nalinnes qui sont désireux de « penser globalement et d’agir localement ».

La convivialité, l’égalité et l’envie de produits gouteux et de qualité sont au centre de la dynamique. Les valeurs fondamentales de la coopérative sont la qualité, la production locale, l’agriculture paysanne, la solidarité et l’autonomie.

Au-delà d’un simple service de distribution, l’initiative est avant tout un mouvement citoyen qui a pour but de proposer une réelle alternative au système en place.

Point Ferme (Province de Liège)

Point Ferme est une coopérative ouverte à tous les agriculteurs de la province de Liège dont l’objectif de donner à tous l’accès à une alimentation saine en circuit-court et de maintenir une agriculture durable.

Point Ferme propose en box ou en vrac des légumes, des fruits, des produits laitiers, des œufs, du pain, de la viande, des produits d’épicerie livrés directement chez vous, dans votre quartier, sur votre lieu de travail via des Points Ferme.

Les Points Ferme sont des points de regroupement de consommateurs. Pour développer votre Point Ferme, il suffit de trouver minimum 5 collègues, amis, connaissances intéressés, et de compléter le formulaire.

SAW – B

La SAW – B, pour Solidarité des alternatives wallonnes et bruxelloise, est une fédération pluraliste d’entreprises sociales et d’économie sociale fondée en 1981. Elle a pour objectif de :

  • Défendre et représenter l’économie sociale au niveau belge et européen.
  • Sensibiliser et faire connaître les entreprises sociales et l’économie sociale en tant qu’alternative économique.
  • Développer l’économie sociale, favoriser le réseautage et la mutualisation.

Fondée fin 81, la SAW – B fédère aujourd’hui plus de 120 membres, dont 13 fédérations sectorielles. Ses membres, représentent plus de 300 entreprises sociales en Wallonie et à Bruxelles, soit 15 000 travailleurs dont elle est la porte parole.

Plus qu’une fédération, SAW-B est agréée agence-conseil par la Wallonie et reconnue acteur d’éducation permanente par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Propage-S

Propage-S, pour Progrès Participation Gestion en Economie Sociale asbl, est une agence-conseil en économie sociale agréée depuis 2009 par la Région wallonne. Elle a pour missions de stimuler, détecter et accompagner les projets d’économie sociale.

En pratique, Propage-S sensibilise un public aussi large que possible à l’économie sociale. Elle forme les entrepreneuses et entrepreneurs aux différents aspects de la création d’activité et de la gestion. Elle accompagne les porteuses et porteurs de projets dans leur parcours de création et développement d’entreprise.

FIAN Belgium

Fondée en 1986, FIAN est une organisation internationale indépendante de tout gouvernement, idéologie politique ou religion. Elle est présente dans une cinquantaine de payse. Elle consacre son travail à la lutte pour la réalisation du droit à une alimentation adéquate et à la nutrition pour tous.

FIAN Belgium est l’une des premières sections nationales de FIAN International, fondée également en 1986. FIAN Belgium soutient la lutte pour le droit à l’alimentation. Elle travaille avec les mouvements paysans, les associations d’aide aux démunis et tous les mouvements sociaux réclamant une transition vers des systèmes alimentaires durables respectueux du droit à l’alimentation.

SOS Faim

Fondée en 1964, SOS Faim est une ONG de développement active dans la lutte contre la faim et la pauvreté en Afrique et en Amérique latine. Convaincue du fait que les petits agriculteurs ont la capacité de nourrir le monde, elle soutient l’agriculture familiale à trois niveaux : technique, financier et politique.

SOS Faim veut également sensibiliser et mobiliser les citoyens belges et européens afin d’influencer, avec ses partenaires du Sud, les politiques ayant un impact sur la faim et la pauvreté dans les pays en développement.

Plus de 820 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim, dont 50% sont des paysans et leur famille qui vivent principalement dans les pays en développement. C’est le paradoxe de la faim : alors que les agriculteurs nourrissent le monde, ils en sont parmi les premières victimes.

GRESEA

Le GRESEA, pour Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative, est né en 1978 de la rencontre de responsables d’ONG de développement, de syndicalistes et d’universitaires. Axée sur l’économie internationale, sa recherche porte notamment sur les filières de production, sur les nouvelles technologies de l’information, sur la dette du Tiers-Monde, ou encore sur l’émergence des marchés communs régionaux.

Au cours des dernières années, le GRESEA s’est en particulier attaché aux logiques qui guident les entreprises transnationales, à la bulle financière, aux institutions financières internationales, ainsi qu’aux résistances à la mondialisation.

Lieu de réflexion, d’analyse et de proposition, le GRESEA est également un centre de formation et d’information sur les mécanismes et les acteurs de l’économie internationale et en particulier sur la dimension Nord-Sud de cette dernière

GREC

Le GREC, pour Groupe de REcherche sur les Circuits courts alimentaires rassemble des scientifiques de ULiège / Gembloux AgroBioTech et de l’ULB.

La volonté du GREC est de mieux comprendre ces dispositifs multi-produits et multi-acteurs, et d’encourager et accompagner l’émergence et la structuration des modèles alimentaires et agricoles alternatifs.

C’est la raison pour laquelle le GREC a voulu s’impliquer dans le projet Tchak! et lui apporter son expertise.

Ethiquable

Ethiquable est une entreprise coopérative, spécialiste du commerce équitable et du BIO. Elle conçoit, fabrique et distribue plus de 120 produits alimentaires dans le Benelux, avec l’aide 40 coopératives basées dans 22 pays (Amérique latine, Afrique et Asie).

Quelque 35 000 producteurs bénéficient directement du prix équitable payé par la coopérative. Tous sont organisés en coopératives et travaillent exclusivement dans le respect de l’agriculture paysanne.

Basée à Waremme, la coopérative peut servir ses clients de manière optimale dans les 48h ouvrables.

Oxfam-Magasins du Monde

Oxfam-Magasins du monde est un mouvement de citoyens qui veut construire la justice socio-économique en combattant les inégalités et les injustices de manière structurelle et globale, tant au niveau local avec son mouvement, qu’au niveau national et international grâce à nos relais au sein d’Oxfam International.

Oxfam-Magasins du monde dénonce notamment les pratiques inéquitables pour rendre le système de production, distribution, consommation, plus juste pour les populations du Nord et du Sud. Et propose des alternatives équitables et solidaires dans ses magasins.

Réseau wallon de lutte contre la pauvreté

Créé en février 2003, le RWPL, pour Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté, est une ASBL aujourd’hui composée de 25 associations membres et d’un ensemble de partenaires. Elle se bat pour l’accès et l’exercice des droits des personnes en situation de pauvreté en Région wallonne, dans une préoccupation de Justice Sociale indispensable à une société démocratique.

Le RWLP provoque l’existence d’espaces-temps de travail avec les pouvoirs publics (L’Etat Fédéral, la Région Wallonne, les Provinces, les Communes) et les autres acteurs de la société civile (les mutualités, les syndicats, d’autres réseaux, les relais sociaux, fédérations, etc).

Pour le RWPL, seul un travail de co-construction des politiques structurelles sera à la base de l’éradication de la pauvreté.

RATAV (arrondissement de Verviers)

Le RATAV, pour Réseau Aliment-Terre a pour objectif de créer une communauté territoriale, une solidarité régionale, autour des productions locales du territoire. Son terrain d’action est celui des 20 communes francophones de l’arrondissement de Verviers.

Le RATAV veut également favoriser l’approvisionnement et les échanges alimentaires entre villes et campagnes, de soutenir les projets qui vont dans ce sens (publicité, liens avec d’autres projets, soutien à la création, …) et d’encourager les rencontres et échanges de savoir et savoir-faire en matière d’alimentation locale.

Entraide et Fraternité

Créée en 1961, Entraide et Fraternité est une ONG de coopération au développement et de solidarité internationale, qui vise à réduire les inégalités et lutter contre les injustices sociales.

Entraide et Fraternité soutient des organisations locales en Afrique, en Amérique latine et Caraïbes et en Asie. Elle travaille avec elles en partenariat, dans une perspective de long terme et sur base d’un véritable dialogue.

Parmi ses champs d’action, le droit à l’alimentation, notamment à travers un soutien à l’agriculture paysanne, dans une optique de souveraineté alimentaire.

En Belgique, Entraide et Fraternité forme le public à l’analyse et à la réflexion critique sur les mécanismes qui régissent les relations Nord-Sud, pour arriver à un changement individuel et sociétal.

BEES Coop (Bruxelles)

BEES Coop est une Coopérative bruxelloise Coopérative bruxelloise, écologique, économique et sociale. Son initiative citoyenne a pour but de créer une alternative à la grande distribution classique. En proposant des produits de qualité, à des prix accessibles à tous, bons pour la famille et la planète.


Par le biais de l’alimentation, BEES coop est un lieu de vie et d’échange qui permet de promouvoir la mixité, l’entraide et de renforcer le tissu social de notre ville. BEES coop est également solidaire envers les producteurs, en leur garantissant un prix juste.
Un produit acheté à 1€ au fournisseur est revendu à 1,20€ dans le magasin. Cette marge sert uniquement à faire fonctionner la coopérative (et non à enrichir quelques-uns).

Rencontre des continents (Bruxelles)

L’ASBL Rencontre des Continents est une association bruxelloise qui existe depuis 1984. Durant ses vingt premières années d’existence, elle s’est consacrée à des activités de coopération internationale d’éducation à la citoyenneté responsable avec le Bénin, le Mali et la République du Congo.


La mise en réseau est au coeur de son fonctionnement. L’association travaille avec plus d’une cinquantaine d’associations, collectifs et groupes actifs dans différentes thématiques.

Add comment

S’inscrire à notre newsletter

Rubriques les plus lues