Boites-repas
© Adobe Stock

Tchak numéro 11 (automne 22) : en vente à partir du 29 septembre

Le 11° numéro de Tchak – La revue paysanne et citoyenne qui tranche (automne 2022) est en vente à partir du jeudi 29 septembre.

À la une, notre dossier sur les boîtes-repas. En voici les éléments clés :  

  • La livraison de boîtes-repas représente un secteur florissant. En 2020, les Belges auraient dépensé près de 600 millions d’euros – soit trois fois plus qu’en 2019 – pour un total de 8,4 millions de boîtes vendues. 
  • Dans l’ombre des géants – HelloFresh, Foodbag, Simply You Box et autres – qui dominent le marché, de plus petits acteurs tentent de se démarquer en proposant du vrai circuit court. Tchak a analysé l’offre disponible et retenu cinq initiatives plus crédibles
  • Au-delà d’un effet confinement qui perdure, comment expliquer ce succès des boîtes-repas ? À quels besoins répondent-elles ? Que traduit sur nous-mêmes ce mode de consommation ? Publiées en accès gratuit sur tchak.be, deux interviews qui prolongent notre dossier.  

Au sommaire, également, de ce 11° numéro, notre dossier sur les vignobles wallons, financé par le Fonds pour le journalisme :  

  • La Wallonie compte de plus en plus de vignobles associatifs ou coopératifs. Un enracinement qui porte ses fruits sur le plan de l’inclusion sociale, de la réinsertion socioprofessionnelle et d’un remaillage du territoire.
  • Une enquête dans les coteaux du Vin de Liège, du Poirier du loup (Torgny) et des Vins de Genval. Trois exemples résolument optimistes, pour un dossier à approfondir sur le web, sur notre page spéciale. Il y sera également question des vignobles du Martinet, de Villers-la-Vigne et de Vin du Pays de Herve.  

Au sommaire, encore, de ce numéro :

  • Petits prix et promos : l’imposture de la grande distribution
  • Champignons : les dessous de la filière parisienne 
  • Chèque alimentaire social : des tickets qui laissent sur leur faim
  • Agriculture bio : le cynisme de Syngenta
  • Engrais : la vérité sur l’azote
  • Ferme partagée : vive la révolution

Enfin, 15 pages sur l’actualité des régions en matière de nouveaux producteurs et d’artisans-transformateurs, de création de coopératives et de magasins à la ferme, de luttes paysannes, etc.

Tchak explore les facettes d’une transition alimentaire solidaire, durable sur le plan écologique, innovante sur les plans politique, socio-économique, culturel, ou encore soucieuse de la santé publique. Elle questionne les pratiques de l’industrie agroalimentaire et de la grande distribution. Elle adhère au code de déontologie journalistique. 

Tchak – La revue paysanne et citoyenne qui tranche est disponible via abonnement (56€ pour quatre numéros), ou via vente au numéro (17 €) dans le réseau des librairies indépendantes ou nos points de vente indépendants.  Infos sur notre boutique en ligne.

Partenariat

Collectif