@ Philippe Lavandy
@ Philippe Lavandy

Tchak ! | La charte éditoriale

Tchak ! est un vrai projet d’information, raison pour laquelle son comité de rédaction s’engage à défendre la présente charte, qui s’applique à l’ensemble des canaux et supports du projet.

Tchak ! est un vrai projet d’information, raison pour laquelle son comité de rédaction s’engage à défendre la présente charte, qui s’applique à l’ensemble des canaux et supports du projet. 

Cette charte est un document fondateur. Elle ancre le projet dans une éthique pleinement journalistique (indépendance et respect de la déontologie) vis-à-vis des lecteurs, des acteurs du secteur, des experts et du monde politique.

Tchak |Article 1 | A propos du Conseil d’administration

Le projet éditorial « Tchak ! » est piloté par/porté par la « Coopérative d’édition pour l’Agriculture et l’Alimentation Autrement SCRL-FS ».

Son conseil d’administration est composé de représentants des associations parties prenantes du projet, de représentants des coopérateurs – lecteurs et de scientifiques.

Le Conseil d’administration de la coopérative détermine le budget et veille à ce que les comptes du projet éditorial soient à l’équilibre. 

Il désigne les membres du Comité de rédaction du projet éditorial, à qui il confie les responsabilités rédactionnelles.  

Il valide les candidatures en matière de ressources humaines. Il règle litiges et conflits éventuels si ces derniers ne se résolvent pas au sein du Comité de rédaction.  

Il exécute ses missions en lien avec les statuts de la coopérative et avec son assemblée générale.

Tchak !| Article 2 | A propos du Comité de rédaction  

Le projet éditorial est géré par le Comité de rédaction, dont les membres sont désignés par le CA de la coopérative abritant le projet. 

Il est composé des journalistes professionnels de l’équipe permanente, d’administrateurs ou encore d’autres personnes-ressources.

Ses missions :   

  • Dispose d’une expertise sur les questions de fond, pilote le contenu (thèmes et dossiers, angle et nature des articles, longueur, etc)
  • Assure et veille à la qualité des contenus (validation des articles proposés, demande de modifications ou rejet, etc)
  • Est garant du respect des valeurs, de la déontologie journalistique et de l’indépendance du projet éditorial
  • Veille à prévenir ou dénoncer toute forme d’ingérence (commerciale, publicitaire, philosophique, syndicale, etc)

Il est également responsable des articles publiés (face aux pressions internes/externes, éventuelles demandes de droit de réponse, etc).

Il peut inviter des personnes-ressources en fonction de l’actualité et des thématiques des dossiers.  

Il se réunit une fois par mois et plus si nécessaire. 

Tchak !| Article 3 | A propos du Comité d’orientation

Le projet éditorial est également encadré par un Comité d’orientation, dont les membres sont désignés par le Conseil d’administration abritant le projet. 

Il est composé par les membres du Comité de rédaction, des administrateurs de la coopérative, des partenaires associatifs et scientifiques.

Ses missions : 

  • Propose les thématiques abordées dans les dossiers futurs et éventuellement dans d’autres rubriques
  • Evalue collectivement les numéros réalisés, sur base des objectifs du projet éditorial et d’indicateurs à fixer, et fait rapport
  • Entretient le lien avec tous les partenaires

Il se réunit au moins deux fois par an.

Tchak !| Article 4 | A propos des journalistes salariés

Les journalistes professionnels composant l’équipe sont recrutés par le CA de la coopérative abritant le projet. Missions spécifiques ou communes ont été définies.  

Pour le journaliste | rédac-chef : 

  • Coordination et animation de l’équipe de journalistes 
  • Encadrement des journalistes indépendants et des contributeurs
  • Force de proposition et élaboration des traitements journalistiques
  • Implication dans la construction et la rédaction des reportages et enquêtes
  • Gestion des réseaux et développement d’une communauté (abonnés/lecteurs)
  • Secrétariat de rédaction / gestion du budget (avec aide comptable)
  • Implication dans la logistique et la distribution

Pour les journalistes : 

  • Réalisation de reportages, d’enquêtes, de rubriques
  • Force de proposition et participation à l’élaboration des contenus
  • Points de contact avec les journalistes indépendants et les contributeurs
  • Implication dans les réseaux et le développement d’une communauté
  • Secrétariat de rédaction 
  • Implication dans la logistique et la distribution

Tous s’engagent à respecter le code de déontologie journalistiqueet les balises éditoriales (lire article 8). 

Le Comité de rédaction veillera à ce qu’ils soient exclusivement affectés à des tâches journalistiques et de gestion de la rédaction, et soient donc exclus de tout travail commercial, publicitaire ou de négociation promotionnelle (loi du 30 décembre 1963 relative à l’agrégation au titre de journaliste professionnel). 

Le Comité de rédaction peut par contre faire appel à eux dans le cadre d’événements destinés à promouvoir le projet éditorial (témoignage sur leur travail, coulisses des reportages et des enquêtes, etc.).

Tchak !| Article 5 | A propos des journalistes indépendants

Appel peut-être fait à des journalistes indépendants (rédacteurs, photographes, caméramans, etc.) en fonction des besoins rédactionnels et de l’enveloppe budgétaire. 

Le Comité de rédaction charge le journaliste coordinateur de les encadrer au quotidien.    

Tous s’engagent à respecter le code de déontologie journalistiqueet les balises éditoriales mises en place (lire article 8). Les piges sont payées au tarif AJP (indexé).

Des rubriques pourront leur être systématiquement attribuées, par décision du Comité de rédaction permanent. Ils seront encadrés par le journaliste coordinateur dans le cadre du budget alloué et des objectifs éditoriaux fixés par le Comité de rédaction permanent.   

Tchak !| Article 6 | A propos des contributeurs

Le projet éditorial est ouvert à des experts membres de la coopérative et d’autres chercheurs externes. Appel peut également être fait à des contributeurs présents sur le terrain, membres ou non des organisations partenaires du projet. 

Tous s’engagent à respecter la charte et les balises éditoriales mises en place, tant sur le fond que la forme, dans l’intérêt du projet et le souci des lecteurs.

Des rubriques pourront leur être systématiquement attribuées, par décision du Comité de rédaction. Ils sont encadrés par le journaliste coordinateur dans le cadre du budget alloué et des objectifs éditoriaux fixés par le Comité de rédaction permanent.   

Tchak !| Article 7 | A propos de la ligne éditoriale

Son objet : 

  • Le projet éditorial est axé autour de la nécessité d’un changement de modèle en matière d’agriculture et d’alimentation. 

Son parti pris :

  • La ligne éditoriale défend un parti pris en faveur de l’agriculture paysanne, de l’agroécologie, de la souveraineté alimentaire, des circuits courts et d’une alimentation de qualité pour tous. 

Ses valeurs :     

  • L’esprit critique/la rigueur : il questionne sans tabou les pratiques de l’agro-industrie-alimentation ainsi que celles des alternatives aux acteurs dominants, et met en lumière bons exemples, contradictions et dérives. Il ose les débats. 
  • La proximité : il raconte le foisonnement des initiatives, des acteurs, des points de vue, sur le territoire wallon et à Bruxelles, au départ du terrain et du témoignage.
  • L’accessibilité : il s’adresse au plus grand nombre, dans un langage compréhensible même si de qualité. 
  • La solidarité – la justice sociale : il met en lien tous ceux qui se mobilisent pour changer de modèle agricole et d’alimentation ou ceux qui sont en chemin/en voie de le faire ; il porte une attention plus particulière aux publics plus vulnérables. 
  • L’indépendance : le projet est indépendant de tout syndicat, parti, groupe de pression, association et mouvement. 

Tchak !| Article 8 | A propos des balises éditoriales

Le projet se présente comme un média alternatif. Son comité de rédaction est pluriel, soit composé de professionnels du secteur de la presse, du secteur de l’agriculture paysanne, de l’agro-écologie et des circuits courts, ou encore d’autres personnes-ressources (lire liste en annexe).

A ce titre, le Comité de rédaction et le journaliste coordinateur veillent à baliser clairement les publications des uns et des autres, afin de permettre aux lecteurs d’identifier correctement les auteurs des articles sur le plan de leur statut, de leurs références, de leurs rôle/responsabilités dans le projet éditorial.

De même, les sujets et les angles doivent être rapidement compris/appréhendés par les lecteurs. La structure des articles et des contributions doit donc respecter le principe de message essentiel et les longueurs fixées. 

Distinction doit être faite entre factuel, analyse et commentaire. 

Tout ce qui ressort du commentaire, de la prise de position, de la tribune / carte blanche est obligatoirement anglé sur le plan du fond (principe d’un message essentiel) et labellisé visuellement.

Tchak !| Article 9 | A propos du code de déontologie journalistique

Le Conseil de déontologie journalistique est un organe d’autorégulation des médias francophones et germanophones de Belgique. Il est composé de représentants des éditeurs, des journalistes, des rédacteurs en chef et de la société civile. Il exerce trois fonctions : d’information, de médiation et de régulation. 

Le Comité de rédaction défend les principes repris dans le Code de déontologie journalistiqueélaboré par le Conseil (lire en annexe).  

Tchak !| Article 10 | A propos de la publicité et de la promotion

Le Comité de rédaction veille à ce que des balises identifiables par les lecteurs soient mises en place pour marquer la différence entre contenu rédactionnel, espaces publicitaires et/ou promotionnels (mots-clés, lay-out, mise en page, etc).

Les publicités publiées dans la revue doivent respecter la charte publicitaire validée par le Conseil d’administration de la coopérative abritant le projet éditorial (voir en annexe).  

Tchak !| Article 11 | A propos du public-cible et de la communauté de lecteurs 

La volonté est d’adresser la revue et le projet éditorial au plus grand nombre, d’écrire pour être compris, en proposant un contenu qui se veut accessible, mais critique et de qualité. 

Il s’agit de rassembler tous ceux qui s’intéressent et/ou qui s’investissent dans les thématiques visées par le projet éditorial (lire « introduction »).

Le cœur du public-cible rassemble des paysans, des artisans-transformateurs, des distributeurs indépendants, des militants associatifs, des consommateurs, des chercheurs ou des responsables politiques qui s’intéressent et/ou se mobilisent pour changer le modèle agricole et d’alimentation. 

Le Comité de rédaction veille à ce que cette communauté puisse l’interpeller, lui proposer des idées d’articles, d’enquêtes, ou encore impulser des débats et partager des points de vue. Des outils spécifiques sont mis en place à ces fins.  

Tchak !| Article 12 | A propos des ventes

Le projet éditorial et ses différents canaux sont accessibles via ventes au numéro mais aussi via abonnement online.

Les ventes se ventilent entre cinq modalités :

  • Abonnements de base 
  • Abonnements à prix préférentiel pour les coopérateurs 
  • Abonnements spécifiques pour les organisations, les administrations, les établissements scolaires et universitaires 
  • Vente au numéro à travers le réseau des libraires indépendants en Fédération Wallonie-Bruxelles 
  • Vente au numéro par l’intermédiaire des partenaires

Dans une perspective de renforcer la communauté des lecteurs, priorité est donnée aux abonnements, qui offrent également une garantie de rentrées financières sur une ou deux années.

Tchak !| Article 13 | A propos du financement

La perspective est de construire un modèle où les recettes commerciales équilibrent rapidement les dépenses, avec un minimum de subsides. 

Afin de dégager une capacité d’investissement et une trésorerie suffisante, le capital de la coopérative d’édition abritant le projet éditorial est constitué de parts sociales souscrites par 20 à 30 associations partenaires et ouvert à la participation citoyenne.

Cette diversité de partenaires et leur implication est garante de l’équilibre et de l’autonomie financière du projet.

(Photo / Philippe Lavandy)

Add comment

S’inscrire à notre newsletter

Rubriques les plus lues