Abonnement Tchak
Daniel Collienne et Suzanne Desmidt (Ferme du Chemin des Meuniers) font partie des agriculteurs et agricultrices qui ont accepté de nous ouvrir leurs portes. Un tout grand merci à eux. © Philippe Lavandy - Montage Tchak

Abonnement cadeau : une visite de ferme incluse *

On suit chacun son étoile. Ses étoiles. Chez Tchak, nos stars, ce sont les paysan·ne·s, les agriculteur·rice·s et les artisan·e·s. Ceux et celles dont nous vous parlons à tout bout de champ. Celles et ceux qui nous dessinent un horizon plus étoilé, plus solidaire, plus résilient.

Chouette : pour les fêtes, elles ont répondu présent. Chaque abonnement cadeau offert à un·e de vos proches inclut… une visite de ferme, accompagné·e (famille proche), au printemps.

Ci-dessous, la liste de nos fermes étoiles partenaires. Attention: les heureux et heureuses bénéficiaires de votre abonnement cadeau doivent obligatoirement s’inscrire via le formulaire ci-dessous pour participer à une visite.

(*) Cette offre est également valable pour les lecteurs et lectrices qui s’abonnent ou se réabonnent.


1. Ferme de Géronvillers (Chastre – 18/02/2023)

Luc Joris gère une ferme de 225 hectares de cultures. À l’ordinaire, un peu de tout : betteraves, chicorées, endives, pommes de terre, pois, céréales, maïs et prairies. À l’extraordinaire, ça fait un bail que le gaillard a diminué le travail du sol, les pesticides et les engrais de synthèse. En 2017, grand saut dans le vide : il arrête le labour. Depuis, il a acquis un sacré paquet de connaissances en matière de sols et de captation carbone. Lire la suite.

2. Fungusto (Gembloux – 04/03/2023)

En Belgique, la culture de champignons décline.  Quelques producteurs tentent de résister à la concurrence internationale en misant sur des espèces originales et une distribution plus locale. Un défi de taille à haut potentiel économique. Visite de Fungusto, une champignonnière pas comme les autres. À sa tête, Benoit Roche arrive à produire environ 800 kilos par mois, preuve qu’il existe des champignons sur lesquels on peut appuyer à fond. Lire la suite.

3. Ferme du Chant des cailles (Bruxelles – 05/03/2023)

Au départ, un terrain en friche appartenant à une immobilière sociale. Aujourd’hui, une ferme qui étend ses activités en plein cœur de Bruxelles: du maraîchage, une bergerie, des potagers collectifs. Et plus de 400 mangeurs et mangeuses nourries chaque semaine.  Un projet de ferme partagée qui souligne combien l’union et la diversité font la force et combien la paysannerie est une piste bien réelle pour contrer la disparition des exploitations agricoles. Lire la suite.

4. Ferme du Pré aux chênes (Macon – 25/03/2023)

Philippe Genet est paysan-boulanger à Macon, tout près de Chimay. Comprenez: il fait pousser ses céréales, moud son grain, pétrit sa pâte, cuit ses pains et les vend. Il s’est installé au Pré aux Chênes avec sa petite famille, il y a presque une éternité. Un homme autonome, libre, qui a voulu construire pas à pas. Un rêveur qui est passé à l’acte, un artisan qui ne rentre dans aucune case. Et un regard sur le monde qui l’entoure. Lire la suite

5. Ferme du chemin des Meuniers (Sprimont – 22/04/2023)

(Visite qui se fera sous réserve des conditions sanitaires en vigueur à cette date). Daniel Collienne et Suzanne Desmidt adorent raconter leur histoire à qui veut l’entendre. Parce qu’elle fait corps avec tellement d’autres histoires. Celle de l’agriculture biologique, celle du syndicalisme, celles de tant de paysans en quête d’indépendance. Côté jardin, des vaches laitières et cinquante hectares de prairies et de cultures. Et des poules pondeuses ; 675 cocottes séjournant dans des maisons mobiles donnant sur les prés. Lire la suite.

6. Coopérative Pur Ardenne (Lierneux – 13/05/2023 )

Ils l’ont fait ! Dans la région de Fraiture, huit éleveurs ont décidé de s’affranchir de l’industrie laitière en montant leur propre coopérative. Objectif : commercialiser un lait de pâturage à haute valeur ajoutée, et en obtenir un prix qui leur permette de vivre. Trois ans de boulot pour fixer le cahier des charges, trouver un transformateur, des débouchés. Et choisir un nom pour leur brique : le Lait de la Baraque. Lire la suite.