Charleroi Oh my box
Aline et Julie, les deux amies qui ont lancé "Oh my box!", à Charleroi.

Oh my box!, la chouette boîte à lunchs d’Aline et de Julie

Oh my box! – Une boite à lunchs coopérative, à Charleroi

Au départ, deux amies, Aline et Julie. Une envie partagée de construire un job qui fait sens. Une page à tourner (par Julie) après un passage déprimant chez un grossiste alimentaire.

Au départ aussi, des idées autour de la lunchbox. Comment offrir une alimentation de qualité dans la boîte à tartine des enfants ? D’ou ce nom : Oh my box!

+++ Tchak! – Le sommaire du numéro 2 en vente depuis le lundi 6 juillet

Le projet s’est réorienté vers le lunch pour adulte et a trouvé son point d’ancrage au cœur de Charleroi dans leur Resto-Good où il est possible de manger sur place ou d’emporter une salade en bocal, une quiche, un wrap, un sandwich. Les ingrédients sont produits localement ou bio.

Les lunchs peuvent aussi être commandés en ligne. Des livraisons sont organisées pour les entreprises.

Une coopérative a été créée. Regroupant quelque 70 membres, celle-ci a pour but de reconnecter les acteurs entre eux : producteurs, artisans-transformateurs et consommateurs.

Julie explique : « Notre projet est global. Nous voulons créer et vendre de bons produits. Nous voulons aussi organiser des animations autour de l’alimentation durable. Nous venons d’animer un atelier cuisine enfants/grands-parents. Nous rêvons d’organiser une semaine d’animation sur l’alimentation durable dans les écoles. »

Infos : ohmybox.be

Wallonie et Bruxelles: toutes les news du circuit court dans Tchak!

Portraits, nouveaux producteurs·trices, nouveaux magasins coopératifs, nouvelles initiatives en vente directe, luttes paysannes autour d’une relocalisation nécessaire de l’alimentation… Tchak! – La revue paysanne et citoyenne qui tranche, c’est aussi 15 pages de news ultra positives sur le circuit court en Wallonie, à Bruxelles et parfois en Flandre, par numéro.

Dans ce 2° numéro, il y a Aline et Julie, évidemment.

Mais aussi Anne et ses vingt collègues, qui gèrent deux magasins de petits producteurs bio à Saint-Gilles. Vincent et ses cocottes baladeuses, à Mellet. Guillaume et Sarah et leurs Vergers du Wihot, à Trois-Ponts. Philippe, qui vient d’investir dans un petit moulin, à Léglise.  

Il y a également le collectif Watching Alibaba, qui, à Liège, lutte contre le développement d’un aéroport centré sur l’e-commerce. Damien et sa coopérative céréalière du côté de Genappe. Plus loin, à Nieuport, Wim, Jan et Wout et leur projet de soutien à la pêche durable. 

Il y a encore Cocoricoop, dans le Condroz, qui veut travailler avec des personnes fragilisées ou porteuses de handicap.  

Dans les 15 pages suivantes, il y a tous ces gens. Et plein d’autres. Tous pensent que demain, c’est déjà aujourd’hui. Tous ont compris que cette nouvelle république à construire passe par plus de solidarité et de justice sociale. 

Tous savent qu’ils ne seraient rien sans vous, acteurs consommateurs.

Add comment

Catégories

S’inscrire à notre newsletter